Une policière de l'ombre, Tatiana Brillant, raconte son expérience dans "La voix du Raid"

FRANCEINFO

Pendant 13 années, Tatiana Brillant a négocié au nom du Raid, unité d'élite de la police nationale, pour sauver des vies. Elle parle de son ouvrage "La voix du Raid" dans le JT du soir de franceinfo mercredi 18 décembre.

La voix du Raid est un long entretien avec Christine Desmoulins assez immersif. "C'était l'objectif de ce livre de pouvoir raconter tout l'enjeu de ce métier de négociateur", commente Tatiana Brillant.

La policière est allée au contact de forcenés, suicidaires, psychopathes, désespérés et même terroristes avec à chaque fois la mission de sauver toutes les vies : "Lorsque le Raid se déplace sur une situation de crise, l'objectif est d'abord d'apporter une solution pacifiée : la négociation aboutit dans 94% des cas".

La qualité principale d'un négociateur, c'est "l'empathie, être à l'écoute, la volonté de résoudre les crises de manière pacifique. Il faut comprendre les raisons de l'acte de l'individu, appréhender son histoire, rentrer dans son univers pour lui proposer une autre porte de sortie que celle qu'il a choisie", développe l'ex-négociatrice.

Bizutée

"Le Raid est un monde très masculin. Quand je l'ai intégré, il y avait cinq femmes et aujourd'hui il n'y en a plus que deux. Forcément, il y a une forme de bizutage. Mais en intervention, on est tous policiers et on a le même objectif", raconte-t-elle.

"Dans la négociation, être une femme est une arme comme une autre. Il faut une diversité de profils de négociateurs. Notre arme, ce sont les mots", conclut Tatiana Brillant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne