Un homme armé est-il dangereux ?

Aux États-Unis, beaucoup se passionnent pour les armes. La semaine dernière, une nouvelle fusillade a tué 17 personnes. Si Donald Trump a dit vouloir armer les enseignants, ce week-end se tient un salon de l’armement. Un homme armé serait-il plus dangereux ? Alexandre Lacroix, invité du Soir 3 répond à cette question.

Aux États-Unis, le lobby des armes à feu ne compte pas reculer malgré la nouvelle tuerie qui a eu lieu en Floride. Alexandre Lacroix, directeur de la rédaction de "Philosophie Magazine", revient notamment sur la proposition de Donald Trump qui compte armer les enseignants.
"Cela trahit une mauvaise compréhension de ce qu’est l’autorité. Si vous avez besoin de brandir un revolver, vous n’avez pas d’autorité. Si vous avez besoin de négocier, vous n’avez pas d’autorité non plus. Le professeur est celui qui augmente les élèves, on lui obéit parce qu’on lui fait confiance parce qu’il nous élève. Si on l’arme, il entre dans la jungle, dans la guerre", dit-il.

L’arme et l’homme indissociables ?

Aux États-Unis, la NRA est un lobby très important. Leur slogan : "les gens tuent les gens". Mais ce slogan est pessimiste pour Alexandre Lacroix. Il cite Bruno Latour, un philosophe français très connu là-bas qui a entrepris de "démolir" ce slogan. "L’outil est neutre, peu importe l’outil. Si jamais ce n’est pas un revolver, il utilisera autre chose. Il y a des citoyens bons et honnêtes pervertis par l’idée de posséder une arme". Pour lui, il faut cesser de séparer la personne de l’outil. "Il y a un nouvel agent qui est la somme de l’humain et de l’outil. En fait, la somme des hommes et de l’arme est dangereuse."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne