Tunisie : la grogne sociale persiste

FRANCE 3

Pour la troisième nuit consécutive, après celle du mercredi 10 au jeudi 11 janvier, des affrontements entre manifestants et policiers ont eu lieu en Tunisie.

Des jets de pierre du côté des manifestants, la police qui riposte dans les ruelles de Tebourba, en Tunisie. Cette nuit du mercredi 10 au jeudi 11 janvier encore, dans cette ville située à une trentaine de kilomètres de Tunis, des habitants sont descendus dans les rues pour dire leur colère. C'est ici que, lundi 8 janvier, un manifestant a été tué. Son frère témoigne et dit notamment que "les autorités ont menti".

Plus de 500 personnes interpellées en deux jours

Plusieurs villes du pays connaissent des heurts depuis trois jours maintenant. Parmi elles, Sidi Bouzid, où les contestations de 2010 avaient marqué le début des Printemps arabes. Le mouvement social s'en prend aux mesures d'austérité, entrées en vigueur en début d'année dans un contexte de marasme économique. "Vous nous étouffez", peut-on lire sur un mur. L'armée a été déployée en renfort et plus de 500 personnes ont été interpellées en deux jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne