Tir accidentel en Charente : une enquête a été ouverte

France 2

Deux personnes ont été blessées par un tir accidentel d'un sniper, lors d'un discours présidentiel en Charente ce mardi 28 février.

Le président de la République François Hollande est en plein discours, à l'occasion de l'inauguration de la Ligne à Grande Vitesse Tours Bordeaux ce mardi 28 février, lorsque soudain, un coup de feu retentit dans le fond de la salle. "J'espère qu'il n'y a rien de grave", réagit le chef d'État à l'entente du bruit. Les quelques secondes qui suivent marquent un flottement dans la salle. Puis, François Hollande reprend et tente de rassurer l'audience : "Je ne pense pas", déclare le président au milieu d'un silence troublant.

Un tir accidentel de la part d'un sniper

François Hollande reprend alors son discours. Pourtant, à quelques mètres, deux personnes ont été blessées. L'une d'elles, un ouvrier, a reçu la balle dans la jambe. Ces jours ne sont pas en danger. L'autre blessé est un serveur, il souffre de légère contusion : la balle lui a éraflé le mollet. Le coup de feu était accidentel et provient d'un toit où était positionné un sniper. Il aurait trébuché en voulant changer de position. Le président a poursuivi son discours jusqu'à la fin, puis s'est rendu au chevet des deux personnes blessées. Le procureur de la République a été saisi et une enquête a été ouverte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne