Soldats tués au Burkina Faso : les familles en deuil

FRANCE 3

Les compagnes de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello ont confié leur tristesse infinie à la suite de la mort des deux militaires, tués jeudi 9 mai alors qu'ils sauvaient quatre otages au Burkina Faso.

Trois jours après la mort de deux commandos marine français lors d'une opération de sauvetage d'otages français au Burkina Faso, l'émotion est grande. Mardi 14 mai, un hommage national leur sera rendu, et pour leurs proches, le vide est immense. Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello sont les frères, amis ou fils de proches, en plus de soldats héros de la France.

"Je vais devoir faire ma vie sans lui"

"C'est un grand choc une mort aussi brutale", confie sur RTL la compagne d'Alain Bertoncello. "On ne s'y attend pas. C’est juste impensable. Pourtant on sait les risques de son métier, mais forcément on n'y pense pas. Je n'arrive pas à y croire", exprime Léa. "Je vais devoir faire ma vie sans lui, et je ne sais pas si j'en ai la force", a de son côté témoigné Florence Charton, compagne de Cédric de Pierrepont. "C'était l'homme parfait", se rappelle-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne