Militaires tués au Burkina : le village de Montagny-les-Lanches dit adieu à son héros, le soldat Alain Bertoncello

Les médailles du soldat Alain Bertoncello, tué au Burkina Faso dans la nuit du 9 au 10 mai, lors de ses funérailles. Photo prise le 18 mai 2019 à Montagny-les-Lanches, dans l\'est de la France.
Les médailles du soldat Alain Bertoncello, tué au Burkina Faso dans la nuit du 9 au 10 mai, lors de ses funérailles. Photo prise le 18 mai 2019 à Montagny-les-Lanches, dans l'est de la France. (ROMAIN LAFABREGUE / AFP)

Environ 600 personnes se sont réunies ce samedi matin à Montagny-les-Lanches (Haute-Savoie) pour les obsèques du soldat Alain Bertoncello, rapporte France Bleu Pays de Savoie.

Le village de Montagny-les-Lanches a dit adieu à son héros Alain Bertoncello, membre du commando Hubert, tué au Burkina Faso la semaine dernière en libérant des otages. Son cercueil a été transporté dans l’église accompagné par une haie d’honneur d’anciens combattants.

"Une célébration pour la famille et les amis d'Alain"

La cérémonie a eu lieu à 10h30 en présence de la famille et des militaires, notamment le commando d'élite Hubert dont il faisait partie. Ces militaires étaient "présents à titre de deuxième famille", a expliqué le père d'Alain Bertoncello, dans un SMS qu'il a envoyé à France Bleu Pays de Savoie. Jean-Luc Bertoncello y précise l'esprit de la cérémonie : "Il s'agit d'une célébration pour la famille et les amis d'Alain, et pas une célébration en lien avec ses exploits. Si des élus ou des responsables viennent se recueillir avec nous, ce ne peut être qu'à titre personnel." 

Avant la cérémonie, des amis d'enfance ont organisé une marche toute simple, dans le recueillement, depuis le bas du village jusqu'à l'église. Ceux qui étaient en classe avec Alain ont voulu à leur manière lui témoigner leur reconnaissance.

Vous êtes à nouveau en ligne