Mali : les ressortissants français s'inquiètent

La situation reste confuse au Mali. La France condamne la prise du pouvoir par les militaires et craint qu'elle ne laisse un grand vide politique. À Bamako, la capitale, les ressortissants français sont dans l'expectative. 

Après le coup d'Etat, et la prise du pouvoir par les militaires, les scènes de violence étaient nombreuses, mardi 18 août, dans le centre de Bamako, au Mali. Les ressortissants français y habitant sont inquiets. Une Française, installée depuis cinq ans à Bamako, raconte : "Hier on entendait des coups de feu et on a eu très peur". 

Les ressortissants français n'ont "pas de raison de s'inquiéter"

Jusqu'à ce coup d'Etat, la vie à Bamako était tranquille mais ce mercredi la plupart des magasins sont fermés. Faut-il pour autant s'inquiéter ? Les pillages ont été nombreux dans la nuit de mardi à mercredi. Les frontières du Mali sont fermées et l'Ambassade de France invite, depuis hier, les 8 500 Français habitant au Mali à rester chez eux. Cependant, comme le souligne Paul Lorgeri, journaliste vivant au Mali, "aujourd'hui le citoyen français au Mali n'a pas de raison de s'inquiéter. Nous ne sommes pas une cible à part entière". Les militaires putschistes appellent la population à reprendre ses activités et à l'arrêt du vandalisme. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne