Mali : la présence de la force Barkhane ne devrait pas être remise en question

Un coup d'Etat militaire, a renversé le Président,Ibrahim Boubacar Keïta, mardi 18 août, au Mali. Au lendemain du putsch, la France se dit préoccupée par la situation du pays. 

Des militaire réunis au sein du "Comité national pour le salut du peuple" ont renversé le Président malien, mardi 18 août. La France est préoccupée par l'actuelle situation du pays. Notamment, parce que 5 100 soldats français sont présents sur place dans le cadre de l'opération Barkhane. "Cette force est présente dans le Sahel, sur un territoire qui fait 10 fois la taille de la France et qui va de la Mauritanie, au Tchad, en passant par le Mali. Leur mission est de traquer les djihadistes principalement sur la base du renseignement" explique la journaliste Dorothée Olliéric sur le plateau de France 2. 

Le ministère des Armées reste prudent 

Ces militaires ratissent des zones dans le désert pendant de longues semaines, de jour et de nuit. Les évènements de ces dernières heures ne devraient pas remettre en question la présence des forces françaises, au Mali, si l'on en croit les premières déclarations des militaires qui ont pris le pouvoir. "Mais du côté du ministère des Armées, la prudence est quand même de mise : on prépare le pire, me dit-on, en espérant le meilleur", conclut Dorothée Olliéric.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne