La Réunion : l’île tourne au ralenti

France 2

Au sixième jour de blocage jeudi 22 novembre, le mouvement des" gilets jaunes" a des répercussions sur l'île de La Réunion qui tourne au ralenti.

La file d'attente pour faire le plein de carburant est longue sur l'île de La Réunion. Mais l'essence et le diesel sont rationnés : 30 euros maximum par conducteur. Les rares stations-service sont donc prises d'assaut. Au sixième jour de la mobilisation des "gilets jaunes", jeudi 22 novembre, l'île tourne au ralenti et les habitants sont inquiets.

Entre colère et inquiétude

De nombreux commerces ont baissé le rideau. Face aux pénuries, certains habitants perdent patience. Les hôtels n'ont plus ne sont pas approvisionnés. Les réserves alimentaires baissent à vue d'oeil dans les cuisines. En marge du mouvement, de nouveaux pillages ont eu lieu sur l'île dans la nuit du mercredi à jeudi. Malgré le couvre-feu, des violences ont éclaté sur l'île. Les "gilets jaunes" bloquent toujours une trentaine de sites et empêchent ainsi les ravitaillements. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne