La reconnaissance faciale bientôt réglementée ?

Comme chaque semaine, le 23h de franceinfo se plonge dans le monde de l'intelligence artificielle. Lundi 20 janvier, Anicet Mbida expliquer comment l'intelligence artificielle pourrait être réglementée.

L'Union européenne veut réglementer l'intelligence artificielle et plus particulièrement la reconnaissance faciale. "L'idée est de faire interdire entre trois et cinq ans la reconnaissance faciale dans tous les lieux publics parce qu'on ne veut pas se précipiter", avance Anicet Mbida. Le but ? Se donner le temps de mettre en place les mécanismes afin d'éviter les abus. Une technologie qui est fiable, mais pas à 100%. Le journaliste de franceinfo se base sur une étude du MIT (Massachusetts Institute of Technology) qui montre que lorsqu'il s'agit d'homme de "couleur claire", le taux de reconnaissance est de 100% Pour les femmes, on descend déjà à 90%, mais surtout, l'écart grandit avec les personnes de couleur. La reconnaissance n'est fiable qu'à 70%. Le système a d'ailleurs été testé auprès du Congrès américain, où sur les 50 membres, 28 correspondaient à des personnes arrêtées par la police. Des erreurs bien sûr, mais sur ces 28, 40% étaient des personnes issues de minorités.

Protéger les gens

L'Union européenne veut donc éviter d'aller trop vite et protéger les citoyens des usages faits de cette technologie. Un pas en arrière ? Le patron d'Alphabet, la maison mère de Google, veut bien une réglementation, mais pas trop quand même : "Une réglementation judicieuse doit adopter une approche proportionnée et équilibrée", a insisté Sundar Pichai. Il faut donc protéger les citoyens pour qu'il y ait une voie de recours si un mauvais jugement est prononcé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne