Guyane : trois militaires décédés dans une opération

FRANCE 3

Trois militaires français ont trouvé la mort en Guyane, cinq autres ont été blessés après une intervention contre l'orpaillage en Guyane, mercredi 17 juillet.

L'accident mortel a eu lieu en plein cœur de l'épaisse forêt amazonienne, dans le sud-ouest de la Guyane, là où les militaires français luttent contre l'orpaillage clandestin. Mercredi 17 juillet, trois soldats y ont trouvé la mort. Les militaires intervenaient dans une galerie. Les soldats y placent des charges explosives destinées à détruire ces installations illégales. Huit soldats sont alors victimes d'émanations toxiques. Trois sont décédés, cinq autres évacués en urgence hospitalisés à Cayenne. L'un d'entre eux est dans un état grave.

500 militaires mobilisés contre l'orpaillage

Chaque jour, 500 soldats, gendarmes ou douaniers français sont mobilisés sur un territoire vaste comme la région Nouvelle Aquitaine pour lutter contre les orpailleurs clandestins qui y sévissent. Les militaires détruisent les installations, comme des pompes ou des groupes électrogènes. L'an passé, plus de 700 sites ont ainsi été mis hors d'usage. L'équivalent de 26 millions d'euros de matériel ou d'avoirs criminels a été saisi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne