"Gilets jaunes" : le dispositif de sécurité remis en question

FRANCE 2

En direct de la place Beauvau, Jeff Wittenberg revient sur la journée de mobilisation des "gilets jaunes" samedi 1er décembre.

Une cellule de crise a été mise en place au ministère de l'Intérieur. Plus de 250 interpellations ont eu lieu samedi 1er décembre, près de 100 blessés sont à déplorer, le dispositif de sécurité se retrouve ainsi au cœur de toutes les questions. "Une phrase revient autour du ministre de l'Intérieur, autour du Premier ministre : 'On ne pouvait pas aujourd'hui fermer tout Paris' et on assume les choix qui ont été faits", explique Jeff Wittenberg, en direct de la place Beauvau, à Paris.

4 500 hommes déployés

4 500 hommes ont été déployés samedi, "c'est le maximum finalement que la police, la gendarmerie peuvent faire, car il fallait aussi déployer des forces sur l'ensemble du territoire", note encore Jeff Wittenberg. Et d'ajouter : "Quant à la responsabilité politique de ce qui c'est passé aujourd'hui, le gouvernement botte en touche ce soir puisqu'on m'a dit qu'il n'allait sûrement pas porter le chapeau de violence, face avant tout à des 'gilets jaunes' qui ne veulent pas et qui ne savent pas s'organiser".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne