Général de Villiers : la polémique continue

FRANCE 2

La démission fracassante du général Pierre de Villiers n'est pas du goût de Christophe Castaner. Le porte-parole du gouvernement a déclaré que le général aurait été "déloyal dans sa communication".

François Lecointre a été nommé chef d'état-major des armées (CEMA) ce mercredi 19 juillet, une manière de clore la polémique pourtant relancée ce vendredi 21 juillet par le porte-parole du gouvernement dans les colonnes du Figaro. "Le chef d'état-major a été déloyal dans sa communication, il a mis en scène sa démission (...). C'est son comportement qui a été inacceptable. Il s'est comporté en poète revendicatif", a déclaré Christophe Castaner.

Un départ habituellement cérémonial

Le porte-parole du gouvernement n'a visiblement pas apprécié les commentaires du général sur sa démission. Un départ sous les applaudissements est pourtant un minimum pour un CEMA. "Ça ne me semble pas un acte de déloyauté épouvantable. Surtout que, en temps normal, un CEMA, quand il quitte le service actif, il y a une prise d'armes très solennelle, très importante", explique Pierre Servent, expert en stratégie militaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne