Feuilleton : 20 000 tonnes sous les mers (5/5)

Pour ce dernier épisode à bord du navire-école de la Marine nationale, les élèves officiers arrivent au Liban. Ils vont découvrir la dimension diplomatique de leur mission.jeanne d'arc

Dans les brumes matinales se dresse Beyrouth (Liban), la première escale de la mission Jeanne d'Arc. Comme chaque jour, à 7 heures du matin, les élèves officiers de la Marine nationale sont en pleine séance de sport. Benjamin se voit plus tard pilote de chasse sur le Charles de Gaulle. Le commandant de bord descend du bateau avec, à ses côtés, Benjamin. Il sera son aide de camp, soit son homme à tout faire. "C'est une fonction très honorifique et très intéressante", confie-t-il.

Cours de diplomatie accéléré

À chaque escale, les commandants de la mission Jeanne d'Arc sont reçus par les autorités diplomatiques ou militaires locales. Ensemble, ils parlent souvenirs, navigation et coopération militaire. Un cours de diplomatie accéléré pour Benjamin, qui n'en perd pas une miette. Il y a encore 15 jours, il était sur les bancs de l'École navale à Brest (Finistère).

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne