Devenir chef des armées, c'est ce qui change un homme

FRANCE 2

Pierre Servent, spécialiste des questions militaires, est l'invité du 13 heures pour parler de son livre "Les présidents et la guerre".

Le prochain président va se retrouver avec le pouvoir de la dissuasion nucléaire, "C'est-à-dire le pouvoir d'engager le feu nucléaire en cas de crise majeure. Tous les sujets que le nouveau président va trouver sur sa table sont des sujets dont on a peu parlé pendant la campagne. Ce sont des questions militaires, de sécurité, donc le nouvel élu va se transformer, se transfigurer, notamment le jour de l'intronisation. [...] Là ce qu'il va toucher du doigt, c'est le fait qu'il s'inscrit dans l'Histoire de France. [...] C'est pour cela qu'il n'y a pas de présidents normaux ou ordinaires sous la Ve République", explique le spécialiste des questions militaires.

"Charles de Gaulle avait compris la puissance de la symbolique militaire"

Selon Pierre Servent, Charles de Gaulle sort du lot en matière militaire, parce qu'"Il est le fondateur de la Ve République et parce qu'il est le seul de cette série de sept présidents à avoir été officier de carrière, pendant la Première Guerre mondiale et pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est aussi le seul président de la Ve République à apparaitre très souvent à l'écran en tenue militaire. Il avait compris la puissance de la symbolique militaire qu'il incarnait", précise Pierre Servent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne