Démission du général de Villiers : retour sur la crise entre l'exécutif et les militaires

FRANCE 3

Le général de Villiers a démissionné, a-t-on appris ce mercredi 19 juillet au matin. France 3 fait le point sur la situation.

Le général de Villiers a démissionné mercredi 19 juillet au matin. Raide, le visage fermé, le général de Villiers aux côtés du président de la République ouvre le défilé du 14 juillet. La tension est alors à son comble entre les deux hommes. Le chef d'état-major n'accepte pas la baisse du budget de la Défense de 850 millions d'euros et il le fait savoir par voie de presse. Une prise de position publique qui insupporte Emmanuel Macron. Ce mercredi matin, le général de Villiers démissionne et il maintient ses positions.

"Je ne me laisserai pas baiser"

Depuis son arrivée il y a trois ans à la tête des armées, le général de Villiers est régulièrement intervenu devant les parlementaires ou dans les journaux. Il dénonce des moyens insuffisants pour les nombreuses missions confiées aux militaires. La semaine passée, c'est le mot de trop, face à des députes, il lâche à huis-clôt : "Je ne me laisserai pas baiser". Emmanuel Macron le recadre violemment à la veille du 14-Juillet, devant un parterre de hauts gradés. Une mise au pas vécue comme une profonde humiliation par les militaires qui avaient tout d'abord apprécié les premiers déplacements du président sur le terrain et qui voulaient croire aux promesses d'augmentations du budget des armées.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne