Cyberattaques : la France annonce passer à l'offensive

Le ministère des Armées a annoncé des investissements importants afin de constituer une armée de cybercombattants, afin que la France rattrape son retard en la matière.

L'information était restée secrète. La marine nationale aurait pu se retrouver à court de carburant, et ce à cause d'une cyberattaque. Fin 2017, les boites mail de 19 cadres du ministère des Armées sont victimes d'intrusions. Alertés, les cybercombattants français mettent près de quatre mois à stopper la tentative d'intrusion qui visait des informations classées "confidentiel défense". En cette année 2017, l'armée française a ainsi fait face à une centaine de cyberattaques.

"Nous avons besoin de recruter"

Pour se prémunir contre cette nouvelle forme d'agression, la France a annoncé qu'elle allait désormais elle aussi opérer des cyberattaques de manière défensive, mais aussi offensive. "C'est important parce qu'il faut que nos adversaires potentiels le sachent, et c'est important aussi parce que nous avons besoin de recruter", indique Florence Parly, ministre des Armées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne