Bergé (LREM) : la baisse des APL "était une mesure déjà entérinée par le gouvernement précédent"

France 3

Aurore Bergé, députée LREM, est l'invitée politique du Grand Soir 3 ce dimanche 23 juillet.

La baisse des APL "était une mesure techniquement déjà entérinée par le gouvernement précédent", assure Aurore Bergé dans le Grand Soir 3 ce dimanche. Mais la députée La République en marche ajoute : "On va augmenter l'allocation adulte handicapé de 100 euros, le minimum vieillesse de 100 euros. Quand on baisse les cotisations sociales, ce sont les bas revenus qui en profitent".

"Il y a eu un désaccord rendu public" entre Emmanuel Macron et le chef d'état-major des armées et "on peut le regretter", estime-t-elle. "Il n'y a pas eu de sanctions. Le général de Villiers a pris acte de ce désaccord et a décidé de partir".

"Effort considérable" pour les armées

L'élue des Yvelines âgée de 30 ans insiste : "Le budget de l'armée pour 2018 est le seul qui va augmenter. D'ici 2025, le budget de la Défense s'élèvera à 2% du PIB, c'est-à-dire 50 milliards d'euros contre 34,2 en 2018. C'est un effort considérable".

La loi de moralisation de la vie publique est en cours d'examen au Parlement. La suppression de la réserve parlementaire fait grincer des dents. "Il faut être exemplaire. Il ne faut plus qu'on donne l'impression qu'on se sert d'abord nous-mêmes et qu'on n'est pas transparent avec l'argent public", commente Aurore Bergé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne