Armée : la France s'entraîne pour la guerre des pôles

France 3

Des militaires français ont été expédiés en commando au pôle Nord pour subir un entraînement en conditions extrêmes. Ils doivent être capables de s'adapter à tous les environnements. Pour la France, l'Arctique pourrait devenir une zone stratégique très prochainement.

De violentes rafales filmées par des militaires français. La température ressentie est de -32°C. Lancés pour deux semaines d'expédition en terre arctique, la tempête les immobilise dès le troisième jour du raid et brise plusieurs tentes. Douze soldats spécialistes de la montagne ont été engagés pour un défi hors norme : une traversée de 200 km en autonomie totale, où chaque homme traîne une cinquantaine de kilos, 8 à 9 heures par jour. Pour affronter l'ennemi insidieux qu'est le grand froid, les commandos de montagne s'entraînent intensément, encadrés par les alpinistes de haut niveau du Groupement militaire de haute montagne (GMHM). Ces montagnards chevronnés guident ensuite l'expédition polaire et organisent la vie quotidienne, en particulier la réparatrice pause nocturne.

Des ambitions stratégiques au pôle Nord

Au retour, les soldats du froid se retrouvent à Chamonix (Haute-Savoie). Autour de la table, des industriels et des médecins. L'objectif est de mieux comprendre les effets du grand froid et améliorer le matériel, comme la fameuse ration alimentaire, qu'il faut adapter. Mieux connaître et préparer les soldats au milieu polaire : la démarche peut paraître étonnante, alors que les militaires français interviennent majoritairement dans des pays chauds, comme en Afrique. Avec un raid de ce type, la France veut aussi afficher des ambitions stratégiques en Arctique. Le réchauffement climatique y ouvre de nouvelles routes maritimes, et le pétrole y sera bientôt plus accessible. Une future zone de crise possible où la France veut être capable d'intervenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne