Affaire Khashoggi : la France va continuer de vendre des armes à l'Arabie saoudite

France 3

La France ne stoppera pas les ventes d'armes à l'Arabie saoudite, malgré les révélations autour du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi.

L'Arabie saoudite a confirmé que le journaliste Jamal Khashoggi a été tué dans son ambassade en Turquie. Mais ce n'est pas pour cela que la France stoppera ses ventes d'armes au royaume, a fait savoir Emmanuel Macron depuis Bratislava (Slovaquie), où il était en déplacement.

"De la pure démagogie"

"Quel est le rapport entre la vente d'armes et l'assassinat de monsieur Khashoggi ? Je comprends le rapport avec le Yémen, mais il n'y en a aucun avec monsieur Khashoggi. Si on veut prendre des sanctions, on doit prendre des sanctions dans tous les domaines", a déclaré le président de la République. Et Emmanuel Macron d'ajouter : "Il faut dans ces cas là arrêter de vendre des véhicules, arrêter de vendre telle ou elle chose et prendre des sanctions individuelles contre ceux qui l'ont fait. Mais c'est de la pure démagogie que de dire 'il faut arrêter de vendre des armes'. Cela n'a rien à voir avec l'affaire Khashoggi".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne