Aéroports : reconnaissance faciale aux portiques

Dans les aéroports, il y a une nouveauté cet été : la mise en place d'un système de reconnaissance faciale à Orly et à Roissy pour gagner du temps lors des contrôles d'identité. 

220 000 passagers sont attendus à l'aéroport d'Orly, samedi 7 et dimanche 8 juillet. Pour éviter la cohue de l'année dernière, un nouveau dispositif est en place : le portique à reconnaissance faciale. Des agents de sécurité accompagnement des passagers encore un peu déboussolés. Ces portiques permettent de contrôler les voyageurs à la place de la police. Le logiciel fait la corrélation entre la photo du passeport et le visage de la personne. Si tout va bien, les portes s'ouvrent.

40 % des voyageurs des vols internationaux concernés

Le dispositif est censé fluidifier les délais d'attente aux guichets de la police de l'air et des frontières. Pour l'instant, il n'est pas obligatoire. Il concerne environ 40 % des voyageurs des vols internationaux transitant par Orly. Les passagers, quant à eux, accueillent cet appareil avec philosophie. Mais attention aux mauvaises surprises : la ministre des Transports, Élisabeth Borne, s'est fait refouler à l'entrée, car l'appareil ne reconnaît pas les passeports diplomatiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne