2 000 conscrits pour le retour du service national

France 3

Les 2 000 premiers appelés au service national universel ont commencé leur vie sous les drapeaux lundi 17 juin pour deux petites semaines. Leurs habitudes de vie vont être bousculées.

À 15 ans, Jade Sébastien est volontaire pour effectuer le service national universel, mais elle ne sait pas trop ce qui l'attend. Dimanche 16 juin, la lycéenne a quitté la Normandie pour douze jours et déjà une petite déception à la gare : elle ne va pas ramper dans la boue. Comme 2 000 jeunes, elle doit changer de région et espère beaucoup de son séjour. Pour l'aventure, ce sera Vesoul. Elle sera hébergée dans un lycée. 200 jeunes y sont encadrés par des adultes.

Réveil à 6h30 et Marseillaise

L'uniforme ressemble à celui d'un agent de sécurité. Ils sont quatre par chambre dans un internat. Le SNU est censé favoriser le brassage social comme au temps de l'armée. Réveil à 6h30 et lever du drapeau sur une place d'armes improvisée. Tous les codes de l'armée dans un monde de civils. Pendant douze jours, ils vont visiter la région, faire du sport, parler laïcité, code de la route ou faire un test d'illettrisme et surtout se passer de leur téléphone portable. 800 000 jeunes à terme feront le SNU. Son budget est estimé à 1,5 milliard d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne