Y aura-t-il des sapins à Noël ?

Les fortes chaleurs de cet été et le manque d'eau ont fortement touché la production de sapins de Noël dans les Vosges. 

En arpentant ses parcelles, Fabien Mathiot, producteur de sapins de Noël à Saint-Dié-les-Vosges est amer : quasiment tous ses jeunes plants sont morts, littéralement grillés. "On en a 2850, je pense que l'on va en sauver une centaine, pas plus," regrette-t-il les yeux rivés sur les branches rougies par le soleil. 

En cause : la canicule et la sécheresse de cet été. Lors des épisodes caniculaires de juin et juillet derniers, le thermomètre a grimpé jusqu'à 45 degrés dans les Vosges. Des températures qui n'ont laissé aucune chance à ces sapins tout juste repiqués.

Seuls les Nordmann matures ont résisté 

Mais la récolte n'est pas complètement perdue. A quelques kilomètres, la parcelle où poussent les sapins à maturité destinés à la vente de ce Noël 2019 a gardé, quant à elle, un peu de vert. Les Nordmann ont bien résisté au manque d'eau et aux fortes chaleurs. Les épicéas en revanche ont trop souffert pour être sauvés. 

Ici c'est vraiment un coup de soleil. On voit vraiment que les épicéas ont brûlé côté sud.

Fabien Mathiot, producteur de sapins de Noël

Fabien Mathiot ne baisse pas les bras pour autant. La génération perdue qui aurait dû être vendue à l'hiver 2026 sera replantée assure-t-il.

Vous êtes à nouveau en ligne