Les sujets du jour
Abou Bakr Al-BaghdadiAffaire Sophie Le TanChangement d'heureCoupe du monde de rugby 2019Incendie de l'usine Lubrizol à RouenLéonard de Vinci

Viticulture : les étranges principes de la biodynamie

FRANCEINFO

Dominique Lelarge opère une agriculture biodynamique sur ses plants de vigne depuis 2014. Une pratique ésotérique censée révéler les vrais arômes du vin.

À Vrigny, dans la Marne, Dominique Lelarge produit du vin en biodynamie depuis cinq ans. Il nous présente la "préparation 500P", censée stimuler la croissance des racines des vignes. "Elle provient à l'origine de bouses de vaches qui ont séjourné dans des cornes de vaches. Ça va rendre la terre plus fertile et surtout, ça évite, de notre côté, de faire appel à des éléments chimiques", explique-t-il. La bouse est ensuite mélangée à une centaine de litres d'eau dans une sorte de bétonnière afin de créer de l'eau dynamisée. "Le vortex est en train de se former, casse les molécules et repart dans l'autre sens", décrit le viticulteur.

Le produit appliqué "toujours en fonction du cycle lunaire"

Une autre de ses recettes, la "préparation 501", permet de récoler de la silice pure. Celle-ci est censée absorber la lumière et la chaleur du soleil, ce qui servirait à renforcer le développement des plantes. Une fois le produit final obtenu, il est pulvérisé à la main sur la parcelle. Son application se fait "toujours en fonction du cycle lunaire, sur des moments de lune descendante où on a une attraction qui est maximale vers l'intérieur de la Terre", indique Dominique Lelarge. "C'est très ésotérique, mais c'est très important pour la biodynamie, parce que c'est le levain pour le sol". Dominique Lelarge assure que le "produit final" s'en sort bien changé : "On a des vins qui se tiennent, on a des maturités beaucoup plus fortes". Comme le concède le viticulteur, la biodynamie n'est pas prouvé scientifiquement.

Retrouvez les vidéos de Linh-Lan Dao sur sa chaîne YouTube