Viticulture : quand les Français et les Anglais s'associent

FRANCE 3

De plus en plus de vignerons français cherchent à diversifier leurs sites de productions. C'est le cas des vignerons de Champagne qui exportent leur savoir-faire au Royaume-Uni.

Dans le quartier branché de Covent Garden à Londres (Royaume-Uni), les couples viennent dîner ou prendre un verre. La plupart trinquent avec du vin pétillant. Chaque saison, cet alcool est un peu plus à la mode au Royaume-Uni et les ventes ont été multipliées par dix ces dernières années. "Le pétillant est arrivé en masse avec le Prosecco, qui est le pétillant italien, et c'était un peu le champagne du pauvre, avec un rapport qualité prix très intéressant", déclare Aurélia Noël-Delclos, propriétaire d'un de ces restaurants londoniens. 

Le changement climatique à l'origine de cette nouvelle viticulture

Dans le sud-ouest du pays dans le Kent, deux hommes ont choisi de sceller leur amitié avec des bulles. Ensemble, ils ont acheté 60 hectares de terre qu'ils ont plantés en mai 2017. Pas question de faire une appellation contrôlée Champagne, mais ils espèrent en tirer un bon vin pétillant : du sparkling. Les vignerons ont foré une cinquantaine de trous pour trouver le bon emplacement. Il s'agit ensuite de former les Anglais à la technique de la viticulture. Grâce au réchauffement climatique, les vins anglais commencent à prendre leurs lettres de noblesse et les Britanniques se disent ravis de cette nouvelle cohabitation avec les Français. Avantage de taille : cet alcool ne sera pas soumis aux taxes qui viendront à la suite du Brexit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne