Viticulture : le combat d’un homme pour récupérer son AOC

Un vigneron se bat pour récupérer son appellation d’origine contrôlée qui lui a été retirée. Le procureur a jugé ce vendredi 19 mai que le retrait de cette AOC était une sanction "disproportionnée".

Alexandre Bain est un vigneron militant. Son combat, il le mène devant le tribunal de Dijon (Côte d'Or), afin de récupérer son appellation "Pouilly fumé", perdue après un contrôle administratif manqué. "Je me bats pour faire valoir les vins bio", témoigne-t-il. Pour son avocat, ce sont des raisons personnelles qui ont mené au retrait de l’AOC : "On est pas loin du règlement de compte, de la jalousie".

Sanction "disproportionnée"

Au pays du Pouilly fumé, le viticulteur a su se faire remarquer. C’est à cheval qu’il entretient ses 11 hectares de vignes bio. C’est inédit dans la région. "Il y a une poignée de personnes au syndicat viticole de Pouilly qui nous regarde de travers, mais sinon, les voisins sont plutôt admiratifs de ce que l’on fait", raconte-t-il. Le rapporteur public a estimé que la sanction était "disproportionnée".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne