Viticulture : bientôt des vignes qui survivent au réchauffement climatique ?

FRANCE 3

Avec le réchauffement climatique, les intempéries sont de plus en plus fréquentes. Les orages de grêle et la canicule ont causé de nombreux dégâts chez les viticulteurs. Pour faire face à ces phénomènes, des chercheurs planchent déjà sur les vignes de demain.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Sur les pentes du Languedoc pourtant habituées à la chaleur, les habitants n'ont jamais vu ça. Une vigne foudroyée en moins de quatre heures sous l'effet du soleil et d'un vent brûlant. "J'ai vu les feuilles grillées, mais complètement grillées. Ça fait mal au cœur. Ce n'est pas facile à vivre", détaille le propriétaire Robin Williamson, vigneron à Murviel-Lès-Montpellier (Hérault).

Un phénomène surprenant

Ce phénomène a surpris tout le monde. "On voit les dégâts sur des vignes (...) prêtes à fournir un super raisin un super vin. Là elle est complètement grillée. Je n’ai jamais vu ça", développe Jean-Marc Touzard, directeur de recherche à l'INRA Montpellier. Dans certaines régions, il va peut-être falloir modifier les cépages pour les rendre résistants aux dérèglements climatiques. Dans une pépinière de l'INRA, on teste les hybrides, des vieilles vignes délaissées, d'autres importées des pays chauds, plus résistantes à la chaleur et à la sécheresse. Certains vignerons des régions surchauffées explorent déjà des terroirs en Bretagne et même en Angleterre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne