Virus de la tomate : un premier cas détecté en France

FRANCE 2

Le tomato virus a été identifié dans une serre du Finistère. C'est la première fois en France que cette maladie est observée. Elle rend les fruits inconsommables, mais est sans danger pour l'homme.

Les fruits sont décolorés, tachetés, la peau est rugueuse, et les feuilles rongées, abîmées par un virus, dont la présence en France vient d'être repérée. Baptisée Tomato brown rugose, la maladie s'attaque principalement aux tomates, les rendant invendables. Apparu en 2014 en Israël, le virus s'est ensuite propagé aux États-Unis, en Chine et en Europe en 2018. Longtemps préservée, la France ne sera finalement pas épargnée. Lundi 17 février, deux serres contaminées ont été signalées dans le Finistère. Les sites ont été immédiatement désinfectés et les plantations détruites.

Un virus sans danger pour l'homme

Alors, ce virus est-il un danger pour l'homme ? Non, pour Éric Verdin, chercheur à l'Institut national de la recherche agronomique : "C'est un virus qui affecte uniquement les végétaux et parmi eux, la tomate, le piment et le poivron. Il n'y a absolument aucun effet sur la santé humaine ou animale." La propagation de ce virus a-t-elle été facilitée par la culture intensive ? L'an passé, 790 000 tonnes de tomates ont été produites sur notre territoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne