VIDEO. Le durian, un fruit qui menace les forêts malaisiennes

BRUT

En Asie, le durian est un fruit très convoité mais sa production entraîne une déforestation effrénée en Malaisie.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Considéré comme le "roi des fruits" en Asie, le durian est pourtant interdit dans la plupart des lieux publics. En cause, son odeur nauséabonde qui contraint les villes à placarder des affiches pour prohiber sa consommation dans certains espaces.

Malgré ce désagrément olfactif, la demande de ce fruit augmente, notamment en Chine où les consommateurs sont friands de sa texture crémeuse. "Les vrais amateurs, après les avoir goûtés une fois, ne peuvent plus résister à leur goût riche", explique Wang Tao, propriétaire d'un magasin de durians.  

Un impact environnemental inquiétant 

En Malaisie, les producteurs de durians créent de vastes exploitations pour répondre à la demande grandissante de ce fruit. Malheureusement, les plantations ont un grave impact environnemental puisque des pans entiers de forêts tropicales malaisiennes ont été défrichés par les exploitants. Ce phénomène se traduit par un déversement de troncs d'arbres qui s'amoncellent dans le lit des rivières sillonnant les zones de cultures. "Vous voyez tous ces débris, vous croyez qu'ils vont où ? Ils ont tout jeté dans la rivière", s'alarme Sophine Tann, membre de l'ONG PEKA.

Le ministère de l'Agriculture malaisien affirme ne pas encourager cette déforestation mais les associations de protection de l'environnement restent dubitatives. "Il doit y avoir un équilibre entre ce que nous produisons et ce dont nous prenons soin", soutient Sophine Tann.

Lors des 8 premiers mois de 2018, les importations de durians vers la Chine ont doublé. 

Vous êtes à nouveau en ligne