VIDEO. Envoyé spécial. Les vendeurs des bords de route

Tradition estivale, de nombreux paysans français vendent leurs fruits et légumes le long des routes des vacances. Mais les produits ne sont pas toujours fabriqués localement...

Sur la route des vacances, il existe une tradition de vente typiquement estivale : les commerces des bas-côtés. Le long des départementales françaises, les échoppes des producteurs locaux fleurissent avec les beaux jours pour proposer fraises, cerises ou melons. Dans ces boutiques éphémères, ils vendent chaque jour, de juin à septembre, les fruits et légumes en direct de leurs champs. Les clients y trouvent des produits de qualité et, souvent, la gouaille paysanne de ceux qui les cultivent.

Fruits déclassés ou venus de l'étranger

Mais sur les bas-côtés, une nouvelle concurrence s’est installée : des réseaux de vendeurs pas toujours aussi regardants sur la qualité, et prompts à dépouiller les touristes à coups de fruits déclassés ou de melons dits de Cavaillon mais provenant en réalité… d’Espagne ou du Maroc. De la séculaire "vente à la barrière" dans les boucles de la Seine aux routes des plages du sud de la France en passant par la Sicile, nous avons remonté la piste de cette drôle de tradition, symbole des vacances.

Un reportage de Gabriel Garcia et Jean-Charles Guichard.

Vous êtes à nouveau en ligne