VIDEO. En manque d'abeilles, des agriculteurs chinois pollinisent les fleurs à la main

BRUT

Dans le Sichuan, en Chine, le déclin d'abeilles met en péril la production de pommes et de poires. Pour ne pas avoir à louer des abeilles chez les apiculteurs, les fermiers mettent la main à la pâte.  

Les trois quarts des cultures humaines dépendent des pollinisateurs. Le rôle de ces animaux est capital dans la province chinoise du Sichuan, célèbre pour sa production de pommes et de poires. Ces dernières années, la population de pollinisateurs a subi un terrible déclin, notamment à cause de l'agriculture intensive et de l'utilisation excessive de pesticides dans les vergers. Face à la crise, la location d'abeilles est devenue un marché juteux pour les apiculteurs. 

Pollinisation humaine 

Dans le Sichuan, une méthode plus rudimentaire mais moins coûteuse est employée : la pollinisation à la main. L'objectif ? Reproduire à la main le rôle des abeilles. En effet, les agriculteurs récoltent manuellement le pollen des fleurs mâles avant de le disperser sur les fleurs femelles à l'aide de brosses et de pinceaux. Cette opération a lieu au printemps et nécessite la participation d'un grand nombre de personnes pour qu'un maximum de fleurs soient fécondées. 

La disparition des pollinisateurs ne concerne pas que la Chine. Le quart des bourdons européens sont menacés d'extinction et 749 espèces d'abeilles sont en déclin aux États-Unis. 

Vous êtes à nouveau en ligne