VIDEO. "Cash Investigation" a rencontré l’inventeur de la tomate quasi éternelle… qui n’a aucun goût

Des tomates de longue durée qui affichent une splendide couleur rouge pendant des semaines… C’est l’invention du professeur Haim Rabinowitch qui admet leur absence de saveurs… Extrait de "Multinationales : hold-up sur nos fruits et légumes", une enquête de Linda Bendali diffusée mardi 18 juin 2019 à 21 heures sur France 2.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le magazine "Cash Investigation" (Facebook, Twitter, #cashinvestigati) est allé en Israël rendre visite à l’inventeur de la tomate qui défie le temps… A force de croiser des milliers de plants, le professeur Haim Rabinowitch a conçu un fruit qui ne pourrit qu’au bout de trois semaines. Le problème, c’est que cette tomate n’a "aucun goût", reconnaît-il lui-même en toute franchise.

Les semences ont été croisées, sélectionnées, pour créer des produits standardisés, calibrés comme des produits industriels. Ces tomates de laboratoire envahissent le marché dans les années 1980. Cependant, elles s’abîment vite… jusqu’au jour où des scientifiques inventent la tomate quasi éternelle…

Elles ont aussi perdu une partie de leurs nutriments

"Avant notre invention, les tomates se conservaient deux ou trois jours, quatre jours au maximum, explique Haim Rabinowitch. Si on les avaient envoyées par bateau jusqu’à Marseille, elles seraient arrivées pourries, et personne n’en aurait voulu." Mais il y a un prix à payer pour accéder à la jeunesse éternelle…

"On a constaté que le gène qui bloque le mûrissement a des effets indésirables, notamment sur le goût : il le détériore", précise-t-il. Soit des tomates de longue durée qui ne pourrissent pas et n’ont pas de goût ! Mais il y a un autre pépin : elles ont également perdu une partie de leurs nutriments…

Extrait de "Multinationales : hold-up sur nos fruits et légumes" (replay), une enquête de Linda Bendali diffusée mardi 18 juin 2019 à 21 heures sur France 2.

Vous êtes à nouveau en ligne