VIDEO. Au Zimbabwe, au moins 55 éléphants sont morts en seulement 2 mois

BRUT

Ils ne trouvent plus à boire, ils manquent de nourriture...

Au moins 55 éléphants sont morts au Zimbabwe en l'espace de seulement 2 mois. Cela est dû à la pire sécheresse que le pays ait connu depuis des années et qui a ravagé ses terres. Couplée à la crise économique, cette sécheresse a provoqué des pénuries d'eau et de nourriture, affectant plus de 5 millions de personnes entre octobre et mai 2019. En février 2019, l'ONU avait lancé un appel à l'aide humanitaire.

Un exode inévitable...

La faune du pays est l'une des victimes collatérales de cette sécheresse. Dans le parc national de Hwange, le plus grand du pays, les éléphants ne trouvent plus à boire. Bien que les autorités aient creusés jusqu'à 400 mètres de profondeur à la recherche d'eau, l'exode des pachydermes a été inévitable.

... Favorisant les conflits avec les hommes

Cette année au Zimbabwe, 20 personnes ont été tuées par des éléphants. Pour les autorités, cette crise serait liée à un nombre d'éléphants trop important, affectant les ressources et le territoire.

Entre 2012 et 2018, le Zimbabwe a vendu 97 éléphants à Dubaï et à la Chine pour 2,7 millions de dollars. Selon les autorités, ces ventes ont été effectuées afin de protéger à la fois les habitants et les éléphants des risques posés par la surpopulation de ces derniers. Un argument rejeté par certains conservationistes.

Vous êtes à nouveau en ligne