Viande avariée : près de 800 kg retrouvés en France

France 3

Où est passée la viande avariée en provenance de Pologne ? Neuf entreprises françaises ont été destinataires de près de 800 kg de viande avariée. Une fraude terrible, selon le ministre de l'Agriculture.  

Des vaches manifestement malades sont traînées avec une corde. En caméra cachée, un journaliste polonais qui s'est fait embaucher dans un abattoir questionne les salariés, car les carcasses de ces bêtes sont tout de même découpées. "Cette vache a un abcès mais abcès ou pas, je l'ai découpée. Tu vois il faut que ça ait l'air propre. Si tu vois quelque chose de sale, tu le découpes", explique un des salariés. L'employé est parfaitement conscient de ce qu'il fait. "Moi, je ne la mangerai pas cette viande, mais pour l'abattoir, ça va bien. Seul l'argent compte", ajoute-t-il.

513 kg de viande avariée retrouvée

Après la diffusion du reportage, les autorités sanitaires polonaises n'ont pas tardé à réagir. "Ceux qui sont impliqués seront poursuivis", assure le vétérinaire en chef Pawel Niemczyk. L'abattoir en question a exporté 2,7 tonnes de viande en Europe, près de 800 kg ont été vendus en France à neuf entreprises. Le ministère de l'Agriculture recherche depuis le 31 janvier ces acheteurs français. À la mi-journée, 513 kg ont été retrouvés. "On ne sait rien aujourd'hui de ces produits non conformes (...). Pour l'instant, c'est l'opacité la plus totale", fustige Ingrid Kragl, de l'association Foodwatch. Pour le gouvernement c'est une course contre la montre avant la vente des lots frauduleux. Un exercice grandeur nature de la traçabilité de la viande en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne