Vétérinaires : la campagne ne les séduit plus

France 2

Certaines régions rurales manquent de vétérinaires. Les jeunes ne se bousculent pas pour s'installer dans les campagnes.

Au Salon de l'Agriculture à Paris, "il y a trois vétérinaires pour les 4 000 animaux", relate Christelle Meral sur place. En Corrèze, le vétérinaire Jean-Philippe Dirson sillonne le département, il s'occupe d'une centaine de fermes. Le travail ne manque pas, alors il cherche un associé ou un assistant, mais cela fait plus de dix ans. Les stagiaires passent mais ne restent pas.

"Le rural, plus personne ne le veut"

"Ici il y aurait du travail pour deux, voire même pour trois. Mais plus aucun étudiant ne veut faire de la médecine rurale. Ils veulent aller soigner les chiens et les chats, soigner les chevaux, beaucoup, mais le rural, plus personne ne le veut", explique ce vétérinaire de Bugeat (Corrèze). Pour passer de ferme en ferme, ce praticien roule 100 000 kilomètres par an. Certaines régions pourraient devenir des déserts vétérinaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne