Vers la fin de la guerre de la pêche à la coquille Saint-Jacques ?

Une réunion a lieu mercredi 5 septembre à Londres (Royaume-Uni) pour tenter de trouver une issue au conflit. Pêcheurs français et britanniques se disputent depuis des jours une zone de pêche au large des côtes normandes.

La même loi pour tous d'un côté à l'autre de la Manche. L'unique revendication des pêcheurs français de coquilles Saint-Jacques sera portée mercredi 5 septembre à Londres (Royaume-Uni) par le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert. Face à son homologue anglais, il devra négocier l'interdiction de la pêche à la Saint-Jacques pour tous les bateaux entre mai et octobre, période de reproduction des mollusques.

Une véritable bataille navale

Cette restriction applicable en France n'est pas valable outre-Manche. Et c'est bien là le noeud du problème. Le 28 août, deux jours avant l'ouverture de la pêche à la coquille Saint-Jacques en France, les petits bateaux anglais avaient déjà investi le périmètre. Cette zone marine que les Français souhaitaient préserver pour la reproduction des Saint-Jacques a été le théâtre d'une véritable bataille navale. Pour gagner la guerre, les pêcheurs français espèrent obtenir une réglementation de l'activité, commune aux deux pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne