Une vache importée de Corse aurait transmis la fièvre catarrhale en Haute-Savoie et dans l'Allier

Un troupeau de vaches, en Corse.(Photo d\'illustration)
Un troupeau de vaches, en Corse.(Photo d'illustration) (MAXPPP)

Un négociant n'aurait pas respecté la réglementation concernant l'importation de bovins depuis la Corse, où 193 foyers de fièvre catarrhale ont été recensés, et introduit au moins une vache contaminée dans un élevage sur le continent. Une enquête est en cours.

Début novembre, un veau atteint de fièvre catarrhale a été détecté dans un élevage de l'Allier, rapporte France Bleu RCFM mercredi 29 novembre. Sa mère, passée par la Haute-Savoie, avait d'abord été importée de Corse où 193 foyers de ce "sérotype 4" ont été recensés. 

Depuis, le veau a été abattu. Il s'agit du premier cas de fièvre catarrhale en France continentale. À l'origne de cette affaire, un négociant qui n'aurait pas respecté les réglementations en vigueur, selon la FDSEA de Haute-Savoie qui a porté plainte contre X. Une enquête est en cours.

Périmètre de surveillance sanitaire

Les bovins qui sortent de Corse ne peuvent être destinés qu'à l'abattage, dans les 24 heures, en raison de la présence de foyers de fièvre catarrhale sur l’île, ce qui n'aurait pas été le cas de la vache à l'origine de la contamination. Elle aurait donc transmis le virus à sa progéniture.

Un deuxième cas de fièvre catarrhale a été détecté dans un élevage voisin. Un périmètre de surveillance sanitaire a été mis en place chez les éleveurs savoyards. La vaccination est obligatoire. L'Etat devrait débloquer une enveloppe à cet effet.