Un service de remplacement pour les agriculteurs en congé

France 3

Si le métier d'agriculteur suppose d'être au travail tous les jours, qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il vente, il existe un service de remplacement spécialisé pour ceux qui souhaitent s'accorder une pause.

Ouvrier agricole pendant de longues années, Cédric Heuillon a rejoint le service de remplacement en septembre dernier. Depuis, il va de ferme en ferme pour une journée, une semaine ou plus. Ce changement, c'est ce qu'il lui plait. "On découvre plusieurs manières de travailler, on adapte notre manière de travailler, c'est très sympa", estime-t-il. Il travaille désormais sur une exploitation située à Chamesson (Côte-d'Or) depuis la fin du mois d'octobre.

Un salaire pouvant atteindre 180 euros la journée

Maladie, accident ou tout simplement vacances, les raisons de faire appel au service de remplacement sont multiples. Jusqu'à présent, l'association avait du mal à répondre à toutes les demandes, mais, pour la première fois cette année, elles sont en baisse en Côte-d'Or. Cette forme d'intérim coûte jusqu'à 180 euros la journée, mais, cette fois, il n'y a rien à régler : Cédric remplace Hélène Vendel pendant son congé maternité. Tout est pris en charge par la mutualité sociale agricole. Les congés maternité ou paternité représentent aujourd'hui un tiers du service de remplacement en Côte-d'Or.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne