Terres agricoles : quand les Chinois achètent

FRANCE 3

Une centaine d'agriculteurs ont manifesté ce 29 août dans l'Indre. En cause : l'achat de milliers d'hectares de terres par des fonds d'investissement chinois, qui font flamber les prix.

En plein cœur de la France, ces champs que rien ne distingue du ciel sont pourtant achetés à prix d'or par des investisseurs chinois, comme ici, dans l'Indre. Il y a deux ans, une entreprise de Hong Kong a mis la main sur 1 600 hectares de terres. Une situation qu'ont dénoncée mercredi 29 août une centaine de manifestants, qui s'insurgent contre la "concentration énorme des moyens de production dans les mains de quelques-uns".

Les Chinois achètent les terres pour le double de leur prix

Alors que le prix d'un hectare tourne autour de 6 000 euros en France, les Chinois proposent au moins le double. Aujourd’hui, la situation est tendue entre l'exploitant qui assume de travailler pour ces Chinois et ces manifestants. En effet, à cause de cette spéculation, ces derniers ne peuvent plus acheter de terrains agricoles. En France, la Safer (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural) encadre les ventes de ces terres agricoles, mais dans ce cas elle est impuissante, car les Chinois ont trouvé une faille législative, qui doit être résolue à la fin de l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne