Tendance : les agriculteurs s'installent aux portes des villes

Certains agriculteurs font le choix de s'installer aux portes des villes. Ces néoagriculteurs créent leurs fermes et exploitations dans les villes ou à la lisière des grandes métropoles. C'est le cas à Montpellier (Hérault), où France 2 s'est rendue.

À quelques mètres du centre-ville, séparé par une voie d'autoroute, ce bâtiment abrite un écrin de campagne. Nouveau son de cloche : de plus en plus d'agriculteurs souhaitent s'installer en ville. Un choix évident pour Cédric et Nathalie Carpentier, anciens agents immobiliers. Un parcours du combattant pour cette famille. Un an et demi avant de réussir à s'installer, elle a essuyé plusieurs refus dans l'Hérault.

Favoriser les circuits courts et lutter contre l'urbanisation grandissante

À Baillargues (Hérault), les voisins de la bergerie sont aujourd'hui plutôt enthousiastes. Des agriculteurs au pied des immeubles : la tendance commence à séduire les grandes villes. Depuis quelques mois, la métropole de Montpellier met ses terres à disposition d'un collectif de jeunes. Les légumes récoltés voyageront moins de 10 kilomètres jusqu'aux assiettes. Un circuit court pas toujours évident à mettre en place. Les terres agricoles sont menacées par l'urbanisation grandissante. Sur la seule métropole de Montpellier, des centaines d'hectares cultivés pourraient disparaître ces prochaines années

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne