Témoignage : parole d'un jeune agriculteur

Qu'attendent les agriculteurs invités par le président ce jeudi 22 février à l'Élysée. Rencontre avec l'un d'entre eux, Frédéric Arnoux, céréalier.

Dans la famille de Frédéric Arnoux, on est agriculteur de père en fils. En tant que céréalier, quelles sont les difficultés majeures qu'il rencontre ? "En blé, je devrais vendre 160 euros la tonne, je le vends 140 euros aujourd'hui. C'est ça qui fait qu'aujourd'hui on est dans des situations financières qui sont vraiment difficiles. Heureusement que ma compagne a un métier et permet de faire vivre le ménage", confie le producteur.

"Est-ce qu'on y va juste pour la photo ?"

Que pense-t-il de l'invitation du président Macron ? "On a rarement l'occasion d'aller au palais de l'Élysée donc c'est une démarche intéressante. On y va avec beaucoup d'attentes. Est-ce qu'on va pouvoir échanger avec lui ? Ou est-ce qu'on y va juste pour la photo ? On sent que beaucoup de décisions sont politiques et montre qu'il a envie de se mettre les agriculteurs dans la poche. Tous les signaux qu'il a envoyé depuis le début de sa mandature ne sont pas positifs", commente ce jeune agriculteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne