Sécheresse : quand les viticulteurs utilisent les eaux usées

FRANCE 2

85 départements sont soumis à des restrictions d'eau. 41 d'entre eux sont en crise et seuls les prélèvements de première nécessité sont autorisés. Dans l'Aude, des viticulteurs utilisent les eaux usées traitées pour irriguer leurs parcelles, une pratique peu commune en France.

Avec des températures estivales caniculaires, l'Aude est l'un des départements les plus secs de France. En août, l'eau de la rivière a disparu et les vignes se sont asséchées. Pour les viticulteurs, les eaux usées et retraitées peuvent être la solution.

Une ressource gigantesque

A Roquefort-des-Corbières (Aude), le viticulteur Lilian Capovi a opté pour cette alternative. Il irrigue les 15 hectares de vignes de la coopérative avec les eaux usées. Pour arriver au pied des vignes, les eaux font l'objet d'un double traitement. Après la station d'épuration, elles sont traitées une seconde fois dans un bassin de stockage de 3 000 m3. Pendant plusieurs jours, les rayons UV du soleil améliorent leur qualité. L'élimination de bactéries et de virus potentiellement présents se poursuit à l'intérieur d'un conteneur de traitement. Selon un sondage récent, 3 Français sur 4 seraient enclins à consommer des légumes irrigués avec des eaux usées dépolluées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne