Sécheresse : les producteurs de maïs font grise mine

FRANCE 2

La sécheresse touche de nombreuses régions. Des restrictions d'eau ont déjà été prises dans une quarantaine de départements. Un véritable problème pour les producteurs de maïs, denrée très gourmande en eau.

Les agriculteurs du Sud-Ouest vont devoir s'habituer à des restrictions d'eau de plus en plus précoces chaque année. Un céréalier ne peut plus irriguer ses champs que quatre jours par semaine. À la veille de la floraison de ses maïs, il s'inquiète de restrictions plus drastiques à l'avenir. "Ça va se dessécher. Ça va ressembler à une paille (...) Dans un mois, c'est grillé", déplore Jean-Miche Débéda, producteur de maïs.

Le maïs, une plante gourmande en eau

La plante tropicale est en effet gourmande en eau et particulièrement en été. Pour produire un hectare de maïs, il faut l'équivalent de deux piscines olympiques. C'est moins que le soja, mais un peu plus que le blé. Face au défi du réchauffement climatique, de nouvelles techniques d'arrosage sont testées pour consommer moins d'eau, comme à Seysses en Haute-Garonne. Des pistes qui vont peut-être inciter les agriculteurs à s'adapter aux changements climatiques. Durant les cinq dernières années, la surface de maïs cultivée en France a diminué de 15%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne