Sécheresse : les éleveurs français se sentent oubliés

France 3

Le ministre de l'Agriculture était attendu au salon de l'élevage à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) jeudi 4 octobre, alors que les éleveurs réclament des mesures face à la sécheresse exceptionnelle de ces derniers mois.

En France comme en Allemagne, la sécheresse a transformé les prairies en paillassons. Les éleveurs sont en détresse de chaque côté du Rhin, mais les réactions des pouvoirs publics sont différentes. En Saône-et-Loire, début octobre, les pluies tant attendues ne sont pas arrivées et les éleveurs tapent dans leur stock d'hiver pour nourrir les cheptels. Tous cherchent du fourrage pour tenir jusqu'en avril, mais les prix ont doublé depuis trois mois. Christian Bajard, éleveur, a peur pour le moral de ses collègues : "On risque de connaître des drames comme on a connu ces dernières années".

Le processus d'indemnisation est engagé

Aucune aide n'a été versée à ce jour pour les éleveurs français contrairement aux Allemands. Le gouvernement fédéral a débloqué 350 millions d'euros pour eux. Elard Von Gottberg, un éleveur allemand, estime ses pertes à 500 000 euros, mais les aides commencent déjà à arriver. "Je compte sur 200 à 250 000 euros de manière urgente", explique-t-il. Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a déclaré que le processus d'indemnisations des éleveurs est engagé. Le gouvernement devrait annoncer le 12 octobre la liste des départements reconnus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne