Sécheresse : comment mieux entretenir les nappes phréatiques pour anticiper les pénuries en eau ?

Franceinfo

Florence Habets, du laboratoire de géologie de l'ENS, assure que la sécheresse que connaît la France durant l'été 2019 est amenée à se reproduire. Il faut donc anticiper les prochains épisodes et mieux s'y préparer.

La sécheresse est extrême dans certains départements de France. En Corrèze, des camions-citernes alimentent en eau potable des milliers d'habitants, et à Guéret (Creuse) il ne reste que cent jours de réserve. Des situations aujourd'hui exceptionnelles, mais qui seraient amenées à se reproduire. "Les projections sont très nettes", assure Florence Habets, du laboratoire de géologie de l'ENS.

Aider l'eau à mieux pénétrer les sols

"La récurrence des sécheresses va s'amplifier dans le futur. Toutes les formes de sécheresse, c'est-à-dire les pénuries dans les rivières, dans les sols et dans les nappes (phréatiques). Si on ne réduit pas notre impact sur le climat, ces situations vont être de plus en plus sévères", assure-t-elle. Les sécheresses seront plus étendues, plus intenses et plus longues. Il faut donc faire en sorte de bien alimenter les nappes phréatiques. "Il faut aider l'eau à mieux pénétrer dans les sols", explique  Florence Habets. Elle préconise de recourir par exemple à des sols perméables en ville.

Vous êtes à nouveau en ligne