Santé : manger bio limiterait le risque d'avoir un cancer

Une étude révèle ce mardi 23 octobre que manger bio peut réduire le risque de développer un cancer. Sur le plateau du 13 heures, le journaliste Simon Ricottier fait toute la lumière sur cette étude.

Les résultats de cette étude sont sans appel. Selon elle, une personne qui consomme régulièrement du bio a 25% moins de risque de développer un cancer que quelqu'un qui n'en consomme jamais. C'est encore plus marquant pour le cancer du sein. Chez les femmes ménopausées, il y a moins 34% de risque et en ce qui concerne le lymphome, un cancer du sang, c'est même moins 76% toujours selon les travaux des chercheurs.

Les produits bios auraient moins de résidus de pesticides chimiques

C'est la première analyse de cette ampleur avec 70 000 personnes interrogées pendant sept ans. Cette étude contourne une grosse difficulté puisque les consommateurs de produits bio font généralement plus de sport et ont un niveau de vie plus élevé c'est donc une population moins à risque, mais l'étude a pris en compte ce facteur pour qu'il n'influence pas les résultats. Comment expliquer ces résultats ? Les aliments bio pourraient avoir une teneur plus élevée en certains nutriments bons pour la santé. Autre explication possible : il y aurait moins de résidus de pesticides chimiques dans la nourriture bio.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne