Salon de l'agriculture : une campagne avant tout électorale

France 3

Comme souvent, le salon de l'agriculture est l'occasion pour les hommes et femmes politiques de mener campagne. À 3 mois des élections européennes, un sujet occupe les esprits des agriculteurs, la PAC, la politique agricole commune.

Plus que trois mois avant les élections européennes. Au salon de l'agriculture, Marine Le Pen semble être comme chez elle. Elle profite de cette occasion pour fustiger la politique agricole d'Emmanuel Macron : "Pendant la campagne présidentielle, on disait qu'avec Le Pen, ça serait le chaos et la baisse des aides de l'agriculture, eh bien avec Macron c'est le chaos et la baisse des aides de la PAC."

Depuis l'ouverture du salon le week-end dernier, les politiques se bousculent. Emmanuel Macron y est resté 15 heures, Édouard Philippe est lui venu trois jours. François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains, se défend lui d'être en campagne électorale : "On est venus là pour écouter ce que les agriculteurs ont à nous dire. On est venus là pour dire à quel point l'agriculture est un enjeu fondamental."

Les politiques aux petits soins

Yannick Jadot, chef de file des écologistes, tient lui aussi à remettre le président de la République à sa place : "Quand il dit souveraineté alimentaire, il soutient en même temps des accords de libre-échange qui, avec le Brésil ou le Canada, participent à la mondialisation d'un élevage effrayant."

Avec la perspective du scrutin européen, les politiques auront cette année encore plus chouchouté les agriculteurs.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne