Saint-Valentin : les roses ne meurent jamais

FRANCE 2

En France, 22 millions de bouquets de fleurs sont vendus, en moyenne, en 24 heures, le jour de la Saint-Valentin. 

Des alignements de rosiers à perte de vue. 300 000 pieds sont concentrés sous une serre de 4 hectares chauffée à 25°C. Les cueilleurs s'affairent sept jours sur sept et deux fois par jour pour récolter les fleurs, suffisamment ouvertes, mais pas trop. La semaine de la Saint-Valentin est cruciale pour Remko Van Der Arend, qui met les bouchées doubles.

Les roses doivent garder leur fraîcheur

"On essaie d'augmenter la production pendant les périodes de fête. Avec la température, les lumières et le soleil, on maximise autant que possible", explique le directeur général d'Arend Roses. Les fleurs sont manipulées avec précaution. Chaque minute compte pour que les roses gardent leur fraîcheur et arrivent chez le fleuriste en parfait état. "Une bonne fleur doit avoir une tige épaisse, pas d'épines, une grosse tête avec un rouge vif. On la vend environ 2 € pièce", précise Remko Van Der Arend.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne