Pour sauver les oiseaux, "il faut manger bio"

France 3

Grégoire Loïs, ornithologue et auteur du livre "Ce que les oiseaux ont à nous dire", est l'invité du Soir 3 mardi 13 août.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un tiers des oiseaux ont disparu des campagnes en quinze ans. "Ils disparaissent principalement à cause des modifications d'habitat et des modifications de pratiques agricoles. À cela s'ajoute le réchauffement climatique", explique l'ornithologue Grégoire Loïs.

Concernant les pratiques agricoles, "il s'agit de l'intensification, de l'élevage qui devient hors sol et l'usage des pesticides depuis 60 ans. Ils font crever de faim les oiseaux en tuant les insectes", précise l'auteur du livre Ce que les oiseaux ont à nous dire aux éditions Fayard. "Les espèces les plus menacées sont l'hirondelle des cheminées, la tourterelle des bois ou l'alouette des champs".

L'Ibis de Camargue au top

"Pour les protéger, il faut les regarder, les observer, les nourrir, mais surtout faire bouger les politiques publiques en consommant bio", assure-t-il.

Note d'optimisme : d'autres oiseaux se multiplient comme "l'Ibis falcinelle. Cette espèce présente en Camargue a une croissance exponentielle depuis quinze ans et on ne sait pas pourquoi". "Peut-être la ressource croissante des écrevisses", avance-t-il en conclusion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne