Plantes : arnica, l'or des Vosges

France 2

Tous les parents ou presque en ont dans leur sac, cela permet de soigner les bleus et les bosses : l'arnica. Une fleur qui se ramasse en ce moment dans les Vosges.

Quand les champs du Markstein (Haut-Rhin) sont dorés, c'est l'heure des cueilleurs d'arnica. Cette année, la météo pluvieuse a retardé l'apparition de ces fleurs sauvages, retardant le début de la récolte. Sur 120 hectares, une cinquantaine de cueilleurs sont à l'oeuvre. La récolte se fait toujours à l'aube pour conserver la fraicheur de la plante. L'arnica montana récolte 2016 est bien grasse et colorée, pas question pour autant d'en ramasser plus que de raison. Dans les Hautes-Vosges, depuis neuf ans, une convention protège la plante, sa récolte est réglementée.

Teinture mère, granules et pommades

Trois heures après sa cueillette, la plante arrive au laboratoire, première étape : le tri. Une fois triées, elles sont broyées et transformées pour donner notamment de la teinture mère qui est ensuite vendue en pharmacie, sert pour les granules d'homéopathie et entre dans la composition des gels et pommades. En France, 90% des fleurs d'arnica sont récoltées sur le site du Markstein.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne